Fort Boyard

Publié le par Lacan Philippe

Fort Boyard

FORT BOYARD

 

Dire qu’il a fallu qu’il les remercie pour ce cadeau d’anniversaire ! Mais qui, dans sa famille, a pu avoir cette idée saugrenue, bizarre, pas malhonnête, bien sûr, mais ennuyeuse au possible ? Vous avez dit voyage ? Voyageons donc … Pour un bulgare, un australien, voire un allemand, c’est le dépaysement assuré, la chance unique de voir le décor en vrai de son jeu télévisé préféré. Mais pour un charentais, quelle désillusion ! Du jeu télévisé, il ne connaît que le générique, magnifique, montrant en vue aérienne les merveilles de notre littoral, de nos îles, de notre préfecture, et de Fort Boyard donc. Après, il a toujours changé de chaîne. Passe-Partout ou Rapetout ? Il ne connaît pas.

Alors puisqu’il a « bénéficié » de ce beau cadeau familial, il va visiter le Fort comme sur le générique, vu du ciel. Par une belle fin d’après-midi d’automne, il rejoint l’aérodrome du Thou, d’où décolle le frêle ULM. Il rejoint le Pertuis d’Antioche, longe le littoral de la Baie d’Yves à L’île Madame, survolant Fouras, Rochefort et l’estuaire de la Charente. Soudain l’ULM plonge et se rapproche du prétexte du voyage. Fort Boyard est là, sous ses yeux, grandiose et isolé au milieu des flots. Le pilote en fait deux fois le tour, commentant largement ; mais il connaît l’histoire, il a débranché les écouteurs.

Puis ils mettent le cap sur l’île d’Oléron, ses forêts verdoyantes et son vignoble. A cette heure tardive, les ombres s’allongent et la lumière est de plus en plus douce. A marée basse, l’estran se recouvre de fines vaguelettes irisées. Puis c’est le retour sur La Rochelle, et l’ULM prend un peu d’altitude. Soudain à l’horizon, derrière Chassiron, c’est l’éblouissement du soleil qui plonge dans les flots, mêlant les couleurs du ciel à celles de l’eau en une longue traînée rougeoyante. De l’autre côté, Fort Boyard n’est plus qu’un point perdu au milieu des flots. Mais l’essentiel est ailleurs, plus loin, plus haut.

 

Philippe L , avril 2019

Publié dans Nouvelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article