il disait des vers en marchant

Publié le par Michèle Huchet

il disait des vers en marchant

 

« Il disait des vers en marchant » 

 

J’aime marcher. Partir, sac au dos, sur des chemins de traverse. D’abord, les sens sont en éveil. Les yeux découvrent le paysage, s’étonnent du vert des côteaux, du miroir doré de la mare, de la course des nuages. 

Je hume l’air frais du matin ou au contraire l’odeur chaude et parfumée des pinèdes qui cuisent au soleil de midi. Je foule la menthe et le thym. Je respire les effluves un peu dérangeantes des étables ou le parfum pisseux des aubépines. Selon la saison,  je goûte les fraises des bois, les airelles, les mûres. je suce les étamines du trèfle. Je machouille les herbes folles. 

Je caresse le petit galet qui dort au fond de notre poche. Je perçois le clapotis de la rivière ou le bourdonnement lointain de la houle, les meuglements des vaches. 

Tout me ravit. Tout m’enchante. 

Souvent, tel bruit ou telle image ravive en moi le souvenir des vers appris dans l’enfance. Il n’est qu’à voir les premiers ajoncs en fleurs pour que s’enclenche le poème de Hérédia : « Les ajoncs éclatants, parure du granit… « 

La lune, la pluie, l’oiseau, le chat, le moulin, la vieille qui chemine, ramènent à ma mémoire les beaux textes lus ou récités et je me plais à me les dire à moi-même. Tout y passe : les comptines de grand-mère comme les stances de Corneille ou les fables de La Fontaine. Rimbaud, Prévert, Verlaine,Apollinaire…et Hérédia que j’aime et qui s’accorde si bien à mon pas. 

Lorsque se tait la mémoire, j’invente alors des bouts rimés. Je brode des haïkus. Je peaufine des quatrains. Je déclame des alexandrins de mon invention. Je cherche la rime, le rythme. Parfois, un joli mot suffit : courtepointe, asphodèle, Samarcande…. Je le scande au rythme de ma marche. Je le répète comme une litanie, un mantra. 

Bientôt, la tête se vide, l’esprit s’apaise. Le silence intérieur se fait. A lui seul,il devient musique. Il devient poésie.

Publié dans Nouvelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Une écrivaine en devenir !
Répondre
S
Très beau ! Bravo
Répondre
T
Merci d’ajouter le nom de l’écrivaine « il disait des en marchant ». Elle s’appelle Michèle Huchet.
Répondre