Jambe cassée

Publié le par inconnu

Jambe cassée

 

Jambe cassée

 

Consigne : Un texte à partir de 3 papiers tirés au sort : 5 mots préférés, une phrase qu’on aime, une activité préférée.

Il faut laisser le temps au temps. L’expression est facile. Martine se laisse bercer par le vent dans son hamac en essayant de réfléchir à la phrase entendue à l’instant à la radio. Elle n’y arrive pas. Les mots lui font parfois cet effet et lui paraissent abracadabrants, coquilles vidées de sens qui flottent dans un lointain estuaire avant d’être emportés dans le vaste océan…

Martine s’est levée à l’aurore, un moment pour elle privilégié quand on est en été, ce qui est le cas. Elle se demande quoi faire de sa journée, le choix étant limité par le fait qu’elle a une jambe dans le plâtre. Elle n’a accès au hamac où elle se prélasse en ce moment qu’avec l’aide de son mari. Il est en vacances et aux petits soins pour elle, une chance dans son malheur. 

C’est la première fois qu’elle se casse quelque chose. Elle a raté une marche à la maison de retraite où elle travaille. Elle se dépêchait car madame Dupond réclamait son chocolat de cinq heures. La consigne est de ne pas faire attendre cette dame qui entre dans des colères éprouvantes pour tout le monde à la moindre contrariété. Quand Martine s’est retrouvée en bas des marches sans pouvoir se relever, madame Dupond s’est comportée de manière inattendue. Elle n’a pas crié pour qu’on s’occupe d’elle et s’est déplacée pour offrir un chocolat à Martine.

Marc l’emmènera à la plage tout à l’heure. Avant elle l’aidera à équeuter les haricots. Se casser une jambe n’est pas le pire qui puisse vous arriver en été quand on dispose d’un mari attentionné et d’un grand jardin. Cela n’empêche pas les mots de danser librement dans votre tête comme un accroche-cœur sur le front.

5/11/19

Publié dans Nouvelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article